Sunday, 28 August 2016

Sonnet 131 dé Shakespeare

Sonnet 131
Tu'es aussi tyrannique sus tan jutcheux
qu'ches braves picangnérêsses pouôrries d'ordgi.
Ch'est en tchi tu sai bein qu'pouor man pouôrre tchoeu
tu'es la pus couôtageuse d'la bijout'tie.
Y'en a tchi t'vaient, dévrai, tchi dithent d'amors
qu'ta fache n'a pon d'chu pouvé tch'enchorchèle.
J'n'ôse nément aviser qu'ches'-là ont tort,
ouaithe qu'à mé-même jé juthe qué tu'es bein belle.
Pouor m'asseûther qu'ch'est vrai, jé l'juthe acouo
mille fais, viyant en té mille chorchéthons
tchi veinnent en têmouongni, à m'tchaie sus l'co.
N'y'a rein pouor mé pus blianc qu'tan nièrmiton.
Tu n'es pon néthe, nan-dgia: tu'es eune niêthole
tchi n'nié pon par ta pé mais ta pathole.

Thursday, 25 August 2016

1925: Scandalous beachwear

Auve lé burkini dans les nouvelles, né v'chîn eune histouaithe du Cahouain dans Les Chroniques de Jersey 8/8/1925:

The Owl never had to deal with a burkini on the beach, but he managed to provoke a riot over his wife's beachwear in this story from 1925:

J'étais, Mêcrédi à m'promener sur l' "front" à West Park et quand j'vins au but d'la promenade de m'accosti sus les balustres à contemplier les dames qui ramontaient de lus bagner.

Ous allez dithe sans doute que che n'tait pas là une pliaiche ni une otchupation pour le Caouain.

La Loure, Magène et Badlabecques à la nuit normande des Traversées Tatihou

Musicologie.org a bliodgi:

"...sans oublier l'humour de la Jerriaise Amélia Perchard.

De Jersey justement, après Haro et le Maôdits Maunchots, « iun, da, tré », voilà le jeune groupe pop-folk Badlabecques, les bavards en jerriais, la langue normande encore parlée sur l'île.

(...)

Cinq musiciens issus d'un collectif dédié au renouveau de la langue jerriaise, sur des musiques actuelles, et menés par Kit Ashton, qui nous chante avec une belle énergie aussi bien les ballades et les chansons traditionnelles de l'île qu'une version en normand de Dance me to the end of the world de Leonard Cohen..."

Wednesday, 24 August 2016

Les Pages Jèrriaises

Les Pages Jèrriaises ont 'té mînses à jour. Né v'chîn tchiques portraits tch'ont 'té ajouôtés:

Here are some pics added to Les Pages Jèrriaises during recent update:


Monday, 22 August 2016

J'happ'thai tan mâtchîn

J'happ'thai tan mâtchîn;
ches hardgieaux êbézouis
tch'ont fait mêché
sus mes fielles dé parchémîn.

Your shapely machine,
shiny, huge, and busy,
chuffing a mixture
of muffled persimmon.


Y'a ches plieunmes-chîn;
chenna clioge en bliâsant
à tchu-faithe en êmoûqu'sie,
à m'calfaîter b'samment.

I'll chase both choices,
in-between ways;
together we'll have
half a love to amaze.


J'cach'chai tan tchoeu
lé tou des bouais
atout ma have,
sans l'happer janmais.

I'll catch, you'll chew
these two dazed boys
who have misbehaved
in leafed pyjamas.


J'happ'thai tan mâtchîn;
ches hardgieaux êbézouis
tch'ont fait mêché
sus mes fielles dé parchémîn.

Jersey Festival of Words Supports Jèrriais Campaign

Jersey Festival of Words annonche:

....Festival chairman Jennifer Bridge said: ‘Festivals that thrive have a number of common factors, including an authentic sense of place, the involvement of the local community and a purpose. Events in Jèrriais are an important part of our festival as they help define the sense of place and they showcase a unique aspect of Jersey’s cultural life, giving a unique Jersey dimension and a distinctive character.’....

Sonnet 49 d'Shakespeare

Sonnet 49
Entréchîn qu'tu m'sgorne - s'tu t'en vas m'sgorner -
et faiche laie minne en viyant ma laiduthe,
quand tchi qu'tén amour étha cartchulé
san drein compte, ladgi sa dreine m'suthe;
entréchîn qu'tu m'pâsse en m'dêconnaîssant
sans m'èrgarder d'tan yi ensolilyi,
quand tchi qu'l'amour, chutte mathée en r'tchiyant,
étha dêlachi l'rotchi d'mén affit;
entréchîn chu temps-là, jé m'fique ichîn,
en pliaidgant acouo combein p'tit qué j'vaux,
et, atout ma main à mé, j'sis attînt
si trop longtemps j't'ai r'tînt - v'là tout man d'faut.
Tu m'fais ferre-pliaie en r'nonchant man pouôrre corps;
té faithe m'aimer s'sait dé t'aimer à tort.

Saturday, 20 August 2016

Salée, séchée, boucanée : La morue à la gaspésienne

Salée, séchée, boucanée : La morue à la gaspésienne

L'histouaithe d'la pêque à la mouothue au Gaspé:
Cod fishing history in the Gaspé (mentions the Jersey influence on fishing, language and cuisine)

  • les langues et les noes;
  • l'originne des Îles d'la Manche d'l'èrchette d'la "quiaude" (mot tchi veindrait d' "caûdgiéthe")
  • "les gens qui étaient jersiais parlaient le patois normand"

Sonnet 51 dé Shakespeare

Sonnet 51
M'n amour extchûth'tha man bidet pièrcheux
tchi m'emporte bein douochement quand j'tchitte siez té.
Pouortchi m'prêssi d'aller à pèrte d'ta veue?
Ch'est pouor èrv'nîn qué j'dévthais galoper.
Mais tchille extchûthe qu'i' trouv'tha, man hîngnot,
tchi sembl'ye s'landrer en allant ventre à tèrre?
J'ai à l'cachi, ouaithe qué j'scodde en scouâlot,
sîlyant lé ciel sans janmais r'mèrtchi dg'ièrre.
Lé pus parfait amour a grée man d'si:
n'y'a pon dé j'va tchi pâsse lé d'si tchi vole.
J'y vol'lai sus man d'si êtchèrfroutchi -
m'n amour tout coumme extchûth'tha ma quédole:
depis qu'i' s'êlouongnit d'té à la naque,
j'èrcouôrrai siez té, en dithant qu'i' s'paque.

Friday, 19 August 2016

Dictionary addenda

Two plant names in forms not given in the dictionaries came up during conversation at the café yesterday:

  • la corps-nu (f) = Jersey lily (Amaryllis belladonna)
  • du glièrru = ivy

Corps-nu (evidently feminine, with some doubt as to how to spell it: should there be an e on the end?) is an alternative to the more generally used belles-toutes-nues. Same idea: that the flowers and leaves appear separately.

Ivy has a number of variations. The Dictionnaire gives dgèrrue, hierru, lierru, hierrue, but gives as mainland Norman cognates éru, gliéru, glleru (Trésor de la langue normande gives eru, glléru, hière, lierru, lléru, lyéru, yéru)

Jèrri - Nordfriesland



Eune rencontre à La Société Jersiaise, Mardi, entre des Jèrriais et des gens d'Nordfriesland. Enid de Gruchy raconte "Raîque pouor chenna j'eus l'sa" d'Eileen Le Sueur, et Audrey Lucas présente "Lé Côti dans la vallée" d'Joan Tapley (extraits)

On Tuesday, there was a get-together at La Société Jersiaise between a visiting party of Northern Frisian-speakers and some Jèrriais speakers. There was a presentation on Jèrriais and some Jèrriais literature, and discussion of minority-language issues. Frisian is a Germanic language closely related to English: Nordfriisk Instituut.

Wednesday, 17 August 2016

Lé Sèrmon sus la Montangne (10)



Tenth (and concluding) part of a Jèrriais version by Frank Le Maistre of the Sermon on the Mount (as published in the magazine The Pilot). Read by Geraint Jennings.
Les cheins tchi m'disent: Seigneu, Seigneu, n'entréthont pon tous dans l'rouoyaume des cieux; mais ch'tîn'na seulement y'entrétha tchi fait la volanté d'man Péthe tch'est dans les cieux.

Il y'en a bein des pièches tchi m'dithont chu jour-là: Seigneu, Seigneu, n'avons-je pas prophétisé en vouot' nom? N'avons-je pas cachi les démons en vouot' nom? et n'avons-je pas fait bein des mithacl'yes en vouot' nom ?

Et là j'lus dithai franchement: Jé n'vouos ai janmais connus; hors dé ma vaie, vous tchi faites des oeuvres d'innitchité.