Sunday, 20 July 2014

Charles Duncombe

Les luttes les pus importantes étaient les siennes entre Laïesse Le Monier et Charles Duncombe, un nègre d'Dgernesi et entre Ralph, le champion de Jerri et Gent de Dgernesi.

Le nègre est un biau garçon, bain adrouait et chein qu'nous appelle en Angliais, un “clean fighter.” Mais il est un mio lîngard et est bain liain d'aver la forche d'Laïesse. Nou s'aperchu bain dans les dernié rondes qu'il avait trouvé san maître et i' faut dithe que Laïesse fit preuve d'un “sportsmanship” admithablye. Il avait s'n homme compliètement vaintchu, et malgré les hurlements d'une certaine section d'imbeciles qu'aithaient voulu qu'il l'aithait ebaubi tout-à fait, i' s'abstint de commettre patheille brutalité.

Laïesse, man garçon, le Caouain t'admithe et t'felicite. Ch'est d's hommes comme te qui gardent le “sport” de la boxe sus un pid respectablye et qui l'empêchent d'être terni par la brutalité.

Tchi qu'i' 'tait chu Charles Duncombe? Né v'chîn un mio d'biographie:

Who was this Charles Duncombe? Here are some biographical details to follow up:

Wednesday, 16 July 2014

D'la vigu'thie par les c'mîns - Videoing around and about

Aniet j'avons 'té hors à vidgi d'tchi pouor l's Êtudes Jèrriaises.

Today we've been out videoing things for Jersey Studies.





Tuesday, 15 July 2014

La Saint Swithîn

Aniet ch'est la Saint Swithîn.

It's Saint Swithin's day today.

Quand i' tchait d'la plyie l'tchînze dé Juilet,
Pouor quarante jours auprès il en tchait,
Si ché n'est pas tout l'temps, ch'est par achies,
Touos les jours ous êtes seux d'vaie d'la plyie,
Quand ché né s'thait qué tchiques brîns, y'en tchèrra,
Dépis longtemps j'ai èrmetchi chonna.
Et ch'est seux qué nou-s'étha d'la peine,
À sauver coumme i' faut, l'avaine.
Mais si l'tchînze dé Juilet est bein sé,
Pouor quarante jours i' fétha dité,
Ch'est cèrtain qué jusqu'à la fîn d'Août,
Le temps sétha sé et tout à fait doux,
Et nou peut compter qué tout bouonnement,
La mouesson sé fétha facilement.

Monday, 14 July 2014

1971: En France

Acouo un but d'George d'La Forge:

Another snippet from George F. Le Feuvre:

En France
Les Français n'changent pon fort. I' trempent acouo lus pain dans lus café au matîn, et i' craient acouo tch'i' faut baithe du blianc vîn pour "mieux goûter" cèrtaines choses à mangi et du rouoge pour d'aut' choses. I' trouvent tréjous qu'ch'est drôle qué j'peux mangi sans baithe en mème temps, et qué j'peux apprécier l'fronmage sans baithe un cèrtain vîn pour li donner du goût. Et i' pâssent des heuthes assis dans un café à baithe eune fais et r'garder l'monde pâsser dans la rue - la mème rue tch'il' ont veu pour des années. Et quand i' lus entre-pâlent ch'est à tue-tête, comme s'il' 'taient mârris!

27/10/1971

Lé Quatorze dé Juilet

Bouonne fête à nos anmîns et vaîthîns Français! Aniet ch'est l'quatorze dé Juilet et ch'est la fête nâtionnale d'la France.

Happy holiday to our French friends and neighbours! It's the national day of France today.

Né v'chîn un but d'eune articl'ye dé 1965 dé George d'La Forge:

Here's part of a 1965 article by George F. Le Feuvre:

Paris
Quand j'tais à Paris dans l'mais d'août, j'pensais à nouot' vièr anmîn Bram Bilo, et j'èrgrettais tch'i' n'taient pon là auve mé, li et sa bouannefemme. I' m'thaient p't êt' învité à aller auve ieux vaie l'Président d'la République. J'éthais quand-même ieu à r'fûser l'învitation, viyant qu'j'avais laissi ma câsaque à pannieaux et man bil tappeur en Améthique!

Thursday, 10 July 2014

Dictionary addenda

prendre dé l'ièrre = pick up speed, speed up
(Philippe Le Sueur Mourant, 1912)

Jersey girls sing for the Island on the world stage

Bailiwick Express rapporte: "Jersey girls sing for the Island on the world stage"
The 19-strong group of schoolgirls who make up the Musical Originals Singers have been rehearsing for months ahead of the World Choir Games in Riga where they will be singing in English, Mandarin, Estonian and Jèrriais – all from memory and unaccompanied.

British composer Raymond [Yiu] was commissioned to write one of the pieces in Jèrriais (...)

Des scrits en Dgèrnésiais - Guernsey language scripts

Wednesday, 9 July 2014

Cartes dé Noué - Christmas cards

J'avons des brouoillons d'portraits pouor nos cartes dé Noué ch't' année. Mais tch'est qu'i' sont les trais miyeuthes idées à êcalopper pus?

We've got some rough drafts of Christmas card designs. But which ones should we work up for this year's cards? (We need a top three)





Anti-clockwise and counterclockwise

Separated by a common language a bliodgi Anti-clockwise and counterclockwise. Coumme tchi l'dithe en Jèrriais? Contre lé solé.  

  • auve lé solé; comme lé solé = clockwise  
  • contre lé solé = anticlockwise; widdershins 

Quand nou d'bat la gâche, nou l'fait auve lé solé, et quand nou fait lé l'vain, étout, nou l'dêmêle comme lé solé. Janmais à contre sens.

Tuesday, 8 July 2014

Un but d'la Bibl'ye - Bible snippet

Acouo un but d'la Bibl'ye - du Deuxième Livre dé Samuel, Chapitre 1, vèrsets 23-27:

Another Bible snippet - 2 Samuel, 1: 23-27:

Saûl et Jonathan 'taient aimés et aimabl'yes; dans lus vie et dans lus mort i' n'taient pon s'pathés; il' allaient pus quédaine qué d's aigl'yes, i' 'taient pus forts qu'des lions. Oh fil'yes d'Israël, plieuthez Saûl! Ch'tait par li qu'ou 'têtes habilyies en êcarlate dé rêvillon, attîntées partoutes les robes atout d'la bijout'tie en or. Les grands ont-i' 'té gav'lés dans la batâle! Épis Jonathan achouêmi sus tes hauteurs! J'en sis-t-i' grévé pouor té, man fréthe Jonathan: tu m'as 'té man chièr, man vyi: tén amour pouor mé 'tait ravissant, pus grand qu'l'amour des femmes. Les grands ont-i' 'té gav'lés, épis lus armes bûchies!

1954: Le Sérvice National (Le Contre)

Auprès Lé Pour, né v'chîn l'contre (L's Êtats distchutaient eune louai sus l'sèrvice militaithe oblyigatouaithe au Rouoyaume Unni en 1954):

After a poetic case in favour of compulsory military service in 1954, here's the prosaic case against from the same year's Eisteddfod:

Le Sérvice National
(Le Contre)
Par E. L. B.
Messieux et Mesdames,

Y'a yen hardi de d'vis pour des mais au sujet du Sérvice National. Eh bein, mé, j's'y contre, et j'm'en vais vos dithe pourtchi.

Ch'n'est pas manque de couothage, ah damme nan, car je tcheins d'man pèthe, tch'avait tait corportha dans la Milice, et tch'était p't'être tait à la prumié dgèrre s'y n'avait pas yeu une vaque malade. Mais, à qu'menchi, je n'vais pas pourtchi que j'm'en îthais en Angliéterre pour avé un gros sergeant-mâjeur à braithe dans mes ouothélles la manièthe que nou fait les right turn et les form fours et à m'dithe la difféthence entre man pid drouait et man pid gauche. A tchèsque tout chonna sert, pouvous m'dithe?